L'Echo Drôme-Ardèche > Acteurs ECO
Acteurs ECO
Action Cœur de Ville : une convention cadre
Publié le 27/09/2018
Action Cœur de Ville : une convention cadre

L’ancienne capitale de la chaussure de luxe est devenue la première ville auverhônalpine a signé avec ses différents partenaires une convention cadre « Action Cœur de Ville » par l’intermédiaire de laquelle elle va pouvoir mettre en œuvre toute une série d’actions visant à redynamiser l’hypercentre. 

 

En dépit de ses nombreux atouts, l’ancienne capitale de la Chaussure pêche par son manque d’attractivité. Son centre-ville historique en est la parfaite illustration comme l’attestent les très nombreux commerces vides de toute activité, des rues désertées sans oublier la dégradation de la qualité de son habitat.

 

En restaurer l’attrait et le dynamisme est donc un véritable enjeux pour la municipalité emmenée par Marie-Hélène Thoraval. Depuis sa prise de fonctions en 2014, plusieurs actions ont d’ailleurs été menées en sens : Romans’Invest, projet Gar’Is, etc.

 

Une nouvelle étape a été franchie ce mardi avec la signature officielle d’une convention cadre « Action cœur de ville », la toute 1ère a être paraphée à l’échelle de la région Auvrgne-Rhône-Alpes est-il bon de préciser.

 

Celle-ci est la déclinaison locale de la politique mise en place au niveau national par le Ministère de la cohésion des territoires. Ce vaste plan qui concerne quelque 222 villes moyennes vise à débloquer des moyens financiers supplémentaires et à fédérer l’ensemble des acteurs (privés et publics) concernés autour d’un plan d’actions portant sur l’habitat, le commerce, la mobilité, l’offre éducative, culturelle et sportive, le développement des usages de l’outil numérique, l’accès aux services de santé etc.

 

À l’échelle de Romans, les études et les diagnostics qui ont été préalablement menés et qui ont fait l’objet de cette signature ont permis d’identifier plus d’une dizaine  d’axes à exploiter.

 

L’on peut citer la requalification du bâtiment Fanal autour d’un projet d’hôtellerie, l’implantation d’un laboratoire de fabrication numérique et d’un tiers-lieu en centre historique, la création d’une maison des internes, la réalisation d’un programme de logements exemplaire sur le site de l’ancienne gendarmerie, l’installation d’une digitale académie dans le cadre du programme Break powerty, la remise en sevice de parkings, la création d’une aire d’accueil pour camping-cars en centre ville, la relocalisation du pôle santé mutualiste UGRM, la requalification de la place Jean Jaurès, l’installation de halles marchandes, la création d’une médiathèque 3.0, etc.

 

Frédéric Rolland 

AUSSI A LA UNE
LA UNE
de la semaine