L'Echo Drôme-Ardèche > Acteurs ECO
Acteurs ECO
Associations d'entreprises : des voeux communs porteurs d'espoir
Associations d'entreprises : des voeux communs porteurs d'espoir

Montélimar - Plus de 250 personnes ont assisté à la cérémonie des vœux de 5 associations économiques du bassin montilien, vendredi 19 janvier dernier, en présence du maire Franck Reynier, du vice président du Département en charge de l’économie Laurent Lanfray et de la députée LREM Alice Thourot. Ces vœux se sont articulés autour de 5 concepts fondamentaux : dynamisme, positivité, avoir-faire, attractivité, unité.

 

C’était une première pour les 5 associations de Montélimar Cap Au Nord, Cœur de Ville, Montélimar Plus, Montélimar Sud Développement, et Initiative Portes de Provence, d’organiser des vœux conjoints cette année. Plus de 250 personnes, dont le président de la CCI de la Drôme Alain Guibert, sont venues assister à cette cérémonie qui présente l’occasion aux associations de donner le cap pour l’année à venir et de resserrer les liens avec les adhérents et les élus du territoire.

 

Chacun sa devise

 

Les 5 organisations ont, cette année, l’ambition d’emmener leurs adhérents dans la même direction en s’appuyant sur 5 concepts fondamentaux qu’elles se partagent : dynamisme, positivité, savoir-faire, attractivité et unité - chacun le sien en quelque sorte. Sud Développement, en la personne de son président Olivier Philippe, incarnait le dynamisme. Bruno Crisinel de Montélimar Plus revendiquait le positivisme, Cap Au Nord (Claire Audigier et Gilles Perriolat) personnifiaient le savoir-faire : « on plaît avec du savoir-vivre, on réussit avec du savoir-faire », Pascal Colombain (Montélimar Cœur de Ville) prônait l’attractivité et Initiative Portes de Provence en la personne de son président Bernard Defudes, faisait l’éloge de l’unité.

 

La parole aux élus

 

Le maire de Montélimar, et président de la communauté d’agglomération Franck Reynier, saluait le savoir-faire des entreprises montiliennes ainsi que leur audace et leur maîtrise des risques. Il soulignait l’importance de l’impact qu’elles ont sur l’environnement du bassin de vie dans son ensemble. Il leur réaffirmait au passage, son soutien et son intérêt à les voir se développer en toute sérénité.

 

Laurent Lanfray, vice président de l’agglomération et vice président du Conseil départemental, délégué à l’économie et au tourisme, insistait sur l’importance de soigner et de développer son réseau, à l’instar de ce que les 5 associations font depuis de nombreuses années sur leur périmètre.

Enfin, la députée Alice Thourot (LREM) s’est également exprimée, rappelant que « certaines lois serviront aux chefs d’entreprise » telles que le projet de loi « droit à l’erreur et simplification » qui accordera le bénéfice du doute au bénéfice du chef d’entreprise et qui allégera les sanctions selon les cas, ou encore comme le texte portant sur la réforme de la formation et de l’apprentissage.

 

Corinne Legros


Retrouver l'article complet dans l'édition du 3 Février 2018
AUSSI A LA UNE
LA UNE
de la semaine