L'Echo Drôme-Ardèche > Acteurs ECO
Acteurs ECO
École de codeurs : deux formations complémentaires
Publié le 03/03/2018
École de codeurs : deux formations complémentaires

Drôme-Ardèche - Les écoles de codage fleurissent un peu partout en France en réponse aux nouveaux besoins des entreprises en la matière. L’Ardèche fut la première à se lancer dans l’aventure en accueillant sa première promotion en 2015. Lundi 26 février dernier, c’est l’école de codeurs de Valence qui était inaugurée en présence des stagiaires et des élus. Et jeudi 1er mars, c’est l’école du Cheylard en Ardèche qui diplômait sa troisième promotion de codeurs.

 

Après Grenoble et Annecy, l’école de codeurs Le Campus Numérique in the Alps ouvrait sa troisième antenne de formation à Valence (Drôme) fin janvier 2018 au terme de 4 mois de travaux et d’aménagement d’un ancien local commercial, situé Grand Rue, en plein cœur de la ville. La première promotion, officiellement inaugurée lundi 26 février dernier en présence des élus et des partenaires, compte 16 stagiaires : 2 femmes et 14 hommes âgé(e)s de 23 à 45 ans.

 

Un soutien des entreprises et des institutions

 

Côté privé, les entreprises sont des partenaires prioritaires puisqu’elles accueilleront les étudiants en alternance pendant 6 mois puis en stage de 6 mois au sein de leurs équipes.  Des stages qui pourraient aisément se transformer en contrats durables.

Les entreprises pionnières qui se sont lancées dans ce dispositif sont : Kyxar, Yziact, ATM Consulting, Crédit Agricole, Insign, Vega Systems, Euveka, Work Well, Matériaux Naturels, ...D’autres entreprises sont actuellement en contact pour un prochain recrutement. 

Côté public, c’est l’association Le Moulin Digital qui est l’opérateur local de cette école en tant que porteur de la French Tech in the Alps qui regroupe 100 entreprises du territoire. Un ensemble de partenaires soutiennent ce projet : Valence Romans Agglo qui accompagne ce projet à hauteur de 75 000€ ; le Département de la Drôme au titre de ses politiques d’insertion à hauteur de 20 000€ et pour l’aménagement des locaux : 20 000 € également ; la Région Auvergne Rhône Alpes à hauteur de 144 000€ pour cette promotion, dans le cadre de sa compétence formation.

D’autres partenaires non financiers soutiennent le Campus Numérique : Pôle Emploi, la Mission Locale et la Meef qui sourcent et informent les candidats,   le CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers) et les organismes collecteurs (Agefos, Fafiec). 

 

Zoom sur la formation

 

Les élèves préparent un diplôme de Technicien Développeur de niveau Bac + 2, en 18 mois dont 6 mois à l’école, 6 mois en alternance en entreprise (15jours ici, 15 jours là-bas) et 6 mois en immersion dans l’entreprise «marraine». L’analyste développeur met au pont et améliore les systèmes et les applications utilisés en entreprise. Il peur également adapter des programmes informatiques standards.

«Aujourd’hui, près de 50 000 postes ne seraient pas pourvus au niveau national par manque de formation adéquates», annonce Nicolas Daragon, maire de Valence et président de Valence Romans Agglo. «Le taux d’employabilité des titulaires de ce diplôme équivalent à Bac + 2, est de quasiment 100%», complète-t-il.

Les formateurs sont d’ailleurs des professionnels issus du monde de l’entreprise salariés ou à leur compte. Ils accompagnent les stagiaires, et apportent une dimension personnalisée selon les orientations données par les entreprises  marraines aux stagiaires.

 

L’école de codeurs ardéchoise Simplon.VE (pour Val’Eyrieux) ouvrait ses portes  aux premiers codeurs en avril 2015. Jeudi 1er mars 2018, elle diplômait sa troisième promotion qui comptait 15 candidats (13 diplômés et 2 abandons).

Cette entité ardéchoise de Simplon.Co* a vu le jour dans le cadre de l’appel à projet «école de codeurs en milieu rural» auquel la communauté de communes Val’Eyrieux, sous l’impulsion de son président et maire de la ville du Cheylard, Jacques Chabal, a répondu début 2015. En Avril l’école accueillait ses premiers élèves - au nombre de 20 - pour 6 mois. Titulaires du diplôme Développeurs Informatiques, 9 d’entre eux se sont ensuite orientés vers le projet de leur choix grâce aux compétences fraîchement acquises. Grâce à cette formation, ils ont pu également passer un diplôme de niveau Bac+2. «Un bel exemple d’une ruralité innovante, en phase avec les enjeux de demain qui n’aurait pas été possible sans le soutien financier de la Région, du Fonds Paritaire, d’AGEFOS PME, des Inforoutes de l’Ardèche, du Département de l’Ardèche et de Pôle Emploi» déclare l’élu.

 

Simplon.VE obtient le label «Grande Ecole du Numérique»** début 2016,  ce qui lui vaut d’obtenir un financement de 35 000 euros  de l’Etat d’une part, mais aussi d’intégrer le réseau des «fabriques du numérique», qui compte 171 écoles en France, souvent adossées à des centres universitaires.

 

Cherche codeurs pour une quatrième promotion

 

Une deuxième promotion diplômera 16 stagiaires en 2016 à l’issue d’un module de formation identique au premier, d’une durée de 6 mois, mais plus spécifiquement orientée sur des profils des sous représentés dans la programmation informatique et le numérique. 

La troisième promotion, diplômée jeudi 1er mars 2018 accueillait ses 15 stagiaires au printemps 2017. En effet, la formule a été rallongée de 3 mois supplémentaires   afin d’approfondir d’un part et de compléter d’autre part le module initial. De plus, les partenariats avec les entreprises ont également été renforcés, notamment avec l’entreprise de logiciel de santé ardéchoise TMM Software (basée à Guilherand-Granges). 

«Nous poursuivrons l’an prochain avec une 4ème promotion, qui sera accompagnée des mêmes organisateurs et des mêmes partenaires», concluait Jacques Chabal.

 

* Simplon.Co : entreprise sociale et solidaire, spécialisée dans la formation aux métiers du numérique, fabrique accélérée de développeurs à l’échelle nationale.

** Grande école du numérique : Réseau de formations spécifiques aux métiers du numérique piloté par l’Etat. 

 

Corinne Legros

AUSSI A LA UNE
LA UNE
de la semaine