L'Echo Drôme-Ardèche > Acteurs ECO
Acteurs ECO
En 2018, le RIST voit double !
Publié le 10/03/2018
En 2018, le RIST voit double !

Valence - Officiellement présentée mardi 6 mars dernier, la 31ème édition du RIST se déroulera les 20-21 et 22 mars prochains au parc des Expos de Valence. Cette édition 2018 offrira cette année et pour la première fois, un contenu totalement inédit puisqu’en parallèle sera organisée, dans une logique de complémentarité, la 2nd édition des Drôme Digital Days, dédiée, elle, aux entreprises évoluant dans le secteur du numérique. Objectifs recherchés : créer du lien, et voir plus loin. 

 

Et 2… Et 3… et 4.0 ! : alors que les technologiques relevant du numérique s’efforcent depuis déjà plusieurs années de se frayer un chemin dans les entreprises pour en faire des « smart factories » comme s’il s’agissait d’une nouvelle terre promise qu’il convient de convertir pour mieux la conquérir, les organisateurs du RIST (les CCI 26 et 07 avec le soutien de partenaires institutionnels) ont décidé, cette année, de montrer la voie en organisant selon un principe de complémentarité, deux salons en un.

 

Pour la première fois depuis sa création officielle en 1987, la sous-traitance industrielle partage donc durant ces 3 jours le parc des Expositions de Valence avec un autre événement, les Drôme Digital Days.

 

Cette mixité vise à faire se rapprocher deux univers qui aujourd’hui, s’épient plus qu’ils ne se parlent autour d’une thématique et de problématiques communes : l’incontournable digitalisation à venir des entreprises et la nécessaire prise en mains des outils qui vont de pair dans le cadre d’une stratégie globale qu’il convient également de définir.

 

En sacrifiant sur l’autel de la numérisation l’espace originellement dédié à la vitrine technologique pour mieux y accueillir la trentaine d’exposants présents dans le cadre de cette 2nd édition des Drôme Digital Days, les organisateurs de ces deux événements ont voulu mettre en place de nouvelles passerelles, établir de nouvelles connexions, et au-delà, faire entrer ce double événement dans une nouvelle dimension, la 3ème.

Avec cette offre qui s’enrichie et qui surtout, se diversifie, une nouvelle dynamique se met donc en place en 2018.

 

Nul doute que celle-ci devrait contribuer à conforter la place du Rist en tant que tel dans le paysage économique à l’échelle du quart sud-est de la France où il est devenu incontournable. Dans le même temps, il s’agit d’y inscrire durablement un salon où les professionnels pourront y trouver un concentré de solutions qui leur permettra, in fine, d’adopter la « smart attitude » qui à terme, doit leur permettre d’évoluer en
business-class.

 

Jouer les traits d’union, faciliter les échanges, accélérer les prises de contact, susciter les décisions, élargir les horizons, défricher le champ des possibles : telles sont les raisons d’être de cette édition 2018 qui, en évoluant vers le digital, en se voulant « dual », ouvre une nouvelle page dans les annales d’une manifestation qui plus que jamais, est tournée vers l’avenir.

 

Le Rist se met sur son « 31 »

 

L’origine de l’expression a beau être sujet à de nombreuses interprétations, il n’empêche : par ce qu’elle accueillera une nouvelle fois le top de la sous-traitance auverhonalpine et azuréenne (quelque 300 exposants - dont une centaine issue de Drôme et d’Ardèche sont attendus), l’édition 2018 du RIST, la 31ème du genre, ne déroge pas à la règle et demeure par conséquent conforme à sa vocation originelle : offrir une vitrine grandeur nature des best « Know-How » présents dans le grand  ud-est en matière de sous-traitance mécanique mais aussi de services et de fournitures industrielles.

 

Exception faite de la vitrine technologique qui disparaît donc, cette nouvelle donne ne remet pas en cause les grands principes qui, au fil des années, ont forgé la renommée du RIST. Proximité, professionnalisme (il s’agit, rappelons-le d’une manifestation de type « B to B » à laquelle on n’accède que sur invitation) et convivialité seront donc une nouvelle fois au rendez-vous.

 

Cependant de nombreuses conférences et quelques ateliers pratiques animés par des spécialistes de la révolution digitale en entreprise sont également prévus cette année dans le cadre d’une manifestation qui, en se digitalisant, entend pointer du doigt les enjeux de demain.

 

Frédéric Rolland

 

(Retrouvez toutes les infos pratiques dans notre supplément du 17 mars prochain)

AUSSI A LA UNE
LA UNE
de la semaine