L'Echo Drôme-Ardèche > Acteurs ECO
Acteurs ECO
La DIRECCTE présente son bilan
Publié le 24/02/2018
La DIRECCTE présente son bilan

Privas - La Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE) invitait les partenaires sociaux dans ses locaux ardéchois vendredi 9 février dernier, pour rendre compte de son activité. L’organisme remarquait quelques « marqueurs significatifs dans le département ».

 

Au nombre des « marqueurs significatifs » du département de l’Ardèche, la Direccte pointe la santé et la sécurité au travail ; le travail illégal, une hausse des demandes de ruptures conventionnelles de CDI ; et une de sollicitation importante des services de renseignement et de droit du travail.

 

Le premier marqueur doit faire l’objet de vigilance pour les agents de contrôle. « La thématique relative aux risques psycho sociaux reste prégnante dans les entreprises. Des arrêts temporaires de travaux dans le BTP pour un danger grave et imminent de chute de hauteur ont été notifiés ; 4 procès-verbaux ont été dressés consécutivement à des accidents mortels et très graves et 1 procès-verbal a été dressé concernant l’hébergement indigne de travailleurs saisonniers agricoles. Cette situation a également fait l’objet d’un arrêté préfectoral de fermeture du local destiné à l’hébergement collectif de travailleurs saisonniers », rapporte l’organisme dans un communiqué.

 

Côté travail illégal, le nombre de procès-verbaux dressés par la Direccte en 2015/2016 ont permis à l’Urssaf de collecter 450 000 euros sur un montant total de redressement de 1 million d’euros. « Les agents de contrôle de l’inspection du travail ont effectué plusieurs contrôles, seuls ou conjoints, dans le cadre du CODAF (comité opérationnel départemental antifraudes) ».

Autre point spécifique à l’Ardèche : une hausse de 10 % des ruptures conventionnelles en deux ans. « En 2017, ce sont près de 1 600 demandes de ruptures conventionnelles qui ont été homologuées contre un peu plus de 1450 en 2016 ».

 

Enfin, la Direccte remarquait aussi une sollicitation importante du public en matière de renseignement et de droit du travail. « Près de 8 000 réponses ont été apportées aux usagers (téléphone, rendez-vous, courriers et courriels) et 2 permanences délocalisées ont été organisées en Sud Ardèche pendant la saison estivale ».

 

Corinne Legros

AUSSI A LA UNE
LA UNE
de la semaine