L'Echo Drôme-Ardèche > Acteurs ECO
Acteurs ECO
L’Atelier du Bijou : la mémoire des Boutières
Publié le 06/06/2018
L’Atelier du Bijou : la mémoire des Boutières

Saint-Martin-de-Valamas - Berceau historique du savoir-faire français en matière de confection de bijoux, le bassin des Boutières revivra ses heures de gloire au travers de l’Atelier du Bijou - reconversion de l’usine Murat - qui abrite un espace muséographique et une pépinière d’artisans bijoutiers. Cet équipement vient compléter la Maison du Bijou située dans la ville voisine du Cheylard.

 

Vendredi 18 mai dernier marquait la signature d’une convention de partenariat entre la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA) de l’Ardèche et la communauté de communes Val’Eyrieux, représentées respectivement par leur président(e) Fabienne Munoz et Jacques Chabal. Cette signature avait lieu dans les locaux fraîchement rénovés de l’ancienne usine Murat, emblématique du savoir faire historique des bijoutiers du bassin des Boutières.

La convention prévoit l’accompagnement des créateurs installés dans la pépinière, ainsi que la mise en place de formations et d’ateliers pour les professionnels de la bijouterie, mais aussi pour tous les professionnels du territoire inscrits à la CMA.

 

Faire revivre le patrimoine

Les premières traces d’activités bijoutières dans les Boutières remontent à 1868, date à laquelle l’usine Murat ouvrait son atelier à Saint Martin de Valamas, trouvant sur les rives de l’Eyrieux la force motrice hydraulique nécessaire pour faire fonctionner les machines. Le site devient rapidement une référence au niveau national dans la fabrication de chaînes et de maillons de toutes sortes, grâce au savoir faire des ouvrier(e)s. Au début du 20ème siècle, la Maison Chapus et l’entreprise GL (Georges Legros) révélée dernièrement par ses Georgettes, viennent s’installer entre Saint Martin et Le Cheylard. Aujourd’hui, les savoir-faire historiques existent encore au travers d’entreprises bien présentes et complémentaires sur le territoire : le groupe Altesse (ex-GL), labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant, MSR Bijoux, Créafusion, Font’Art Créations, Oktane Concept.

 

C’est justement pour mettre en valeur ce patrimoine et les entreprises qui le font vivre que Val’Eyrieux, en la personne de son président et maire du Cheylard Jacques Chabal, a créé en 2015 la Maison du bijou dédiée au savoir faire de l’industrie du bijou, à la valorisation des créations locales et aux rencontres événementielles.

 

L’Atelier du Bijou, quant à lui, vient compléter l’espace pédagogique présenté à la Maison du Bijou en témoignant de l’activité que l’usine Murat connut jadis, grâce aux échantillons, matériels, équipements, machines, etc. d’origine conservés en l’état. Mais dans ces mêmes murs, le passé rejoint le présent qui à sont tour, préfigure le futur, au travers de 3 artisans d’art installés sur place, dont les créations connaîtront - ou pas - un avenir enrichi à la fois par les outils et les équipements ancestraux et par les technologies du 21ème siècle.

 

Ces artisans d’art pourront ainsi démarrer ou conforter leurs activités dans un lieu emprunt d’Histoire et d’histoires, tout en bénéficiant d’un accompagnement personnalisé.

« En confortant la vallée du bijou par la présence de la Maison et de l’Atelier du Bijou, la communauté de communes Val’Eyrieux renforce son ancrage dans l’histoire de son territoire, tout en l’ouvrant à l’innovation et à la créativité. Une pierre de plus au développement et à l’ouverture du territoire », concluait Jacques Chabal.

 

Corinne Legros

AUSSI A LA UNE
LA UNE
de la semaine