L'Echo Drôme-Ardèche > Acteurs ECO
Acteurs ECO
Sauvegarde du patrimoine : faites vos jeux !
Publié le 05/06/2018
Sauvegarde du patrimoine : faites vos jeux !

Dans le cadre de la mission sur la sauvegarde du patrimoine confiée à Stéphane bern, trois sites ardéchois et deux drômois ont été retenus comme présentant un intérêt certain. Leur rénovation bénéficiera de fait de subventions grâce à un fonds alimenté en partie par la française des jeux. 

 

Après avoir financé durant des décennies l’action sociale en faveur du monde combattant (ce fut d’ailleurs l’objet de sa création) puis contribué au financement du sport pour tous en reversant une partie des mises de ses jeux à la collectivité (quelque 3,4 milliards d’euros en 2017 à titre indicatif), la Francaise Des Jeux (FDJ selon la dénomination officielle aujourd’hui en vigueur) va maintenant contribuer au financement d’une nouvelle grande cause nationale : le patrimoine français en péril.

 

FDJ mobilisera ainsi tous ses efforts et proposera à la rentrée de nouveaux jeux dont un super loto de 13 M€, dont le tirage aura lieu le 14 septembre à l’occasion des Journées européennes du patrimoine et un jeu à gratter disponible dès le 3 septembre pour une durée de 4 à 6 mois.

Les recettes attendues (de l’ordre de 15 à 20 M€) sont destinées à financer la restauration de sites en péril partout en France. La promotion de ces jeux, par un dispositif média important et leur commercialisation sur internet et dans ses 31 000 points de vente, doit également permettre une mobilisation du grand public sans précédent.

 

Cette nouvelle « mission » trouve ses racines dans celle qu’a confié en septembre 2017 Emmanuel Macron à l’animateur Stéphane Bern, laquelle consiste à identifier les biens patrimoniaux en péril et à proposer des sources de financement innovantes afin de les sauvegarder. 

 

Les bâtiments identifiés sont la propriété de personnes privées ou publiques, gérés ou soutenus par des associations ou fondations de défense du patrimoine ; certains sont gérés ou la propriété du Centre des monuments nationaux (CMN). Ils peuvent être protégés par l’Etat au titre des monuments historiques, des sites patrimoniaux remarquables, des abords ou des plans locaux d’urbanisme, ou non protégés. Les dossiers présentés ont été examinés par les services du ministère de la culture (directions régionales des affaires culturelles) et par les services de la Fondation du patrimoine et ses bénévoles.

 

En Drôme et en Ardèche, 5 sites ont ainsi été identifiés et retenus pour pouvoir bénéficier de subsides. Il s’agit de la Chapelle des Cordeliers à Crest et du site troglodyte de Châteauneuf-sur-Isère, de la Ferme de Clastres à Sainte Eulalie, de la Maison des Chevaliers à Viviers et de la Maison de Marcel à Sainte Symphorien-de-Mahun.

 

Pour les projets qui n’ont pas pu être retenus cette année, une nouvelle campagne de sélection sera organisée l’année prochaine. Ils seront accompagnés pour la constitution de leur plan de financement et dossier technique par les services.

 

Frédéric Rolland

AUSSI A LA UNE
LA UNE
de la semaine