L'Echo Drôme-Ardèche > Acteurs ECO
Acteurs ECO
Tourisme, Porte de DrômArdèche : l'heure à la satisfaction
Tourisme, Porte de DrômArdèche : l'heure à la satisfaction

Hauterives - Avec plus de 5200 lits touristiques marchands, Porte de DrômArdèche représente près de 10 % de la capacité d’accueil de la Drôme. La destination a encore connu une forte fréquentation touristique, marquée notamment par de très bons résultats sur les « ailes » de saison.

 

Après un été record en 2016, Porte de DrômArdèche a encore connu une très belle saison touristique en 2017. Le bilan présenté lors d’une conférence de presse le 27 novembre dernier en atteste.

 

Globalement, de mars à septembre inclus (derniers chiffres connus), le nombre total de nuitées est légèrement supérieur à l’an passé : 197 678 contre 195 243 (+1,25 %). Cette tendance devrait être confirmée par le mois d’octobre, puisque, dans l’attente des données définitives, la moitié des hébergeurs a d’ores et déjà déclaré avoir connu une activité supérieure par rapport à 2016.

 

« C’est un résultat remarquable » s’est félicité Pierre Jouvet, Président de la collectivité. Rappelons que si 2016 fut un millésime exceptionnel, c’est en partie en raison d’une sur-fréquentation des destinations tranquilles et calmes au détriment des villes et des littoraux, compte tenu des événements dramatiques survenus en France.

 

Cette saison 2017 a par ailleurs été marquée par deux faits nouveaux à commencer par une baisse de la fréquentation en juillet.

Les calendriers scolaires français et néerlandais ont engendré des départs en vacances plus tardifs, pénalisant les hébergeurs sur les 3 premières semaines du mois. En effet, les 2/3 des lits touristiques de Porte de DrômArdèche sont en hôtellerie de plein-air, et cette clientèle est très familiale et internationale.

Pour 2018, les calendriers seront identiques. L’office de tourisme et les professionnels devront donc anticiper ce phénomène en accentuant et concentrant leurs actions de promotion et de commercialisation sur cette période.

 

Les professionnels ont également enregistré une hausse de la fréquentation sur les « ailes » de saison.

 

Même si le mois d’août est également en légère progression par rapport à l’an passé, c’est principalement la fréquentation du printemps et de l’automne qui a permis de compenser le mauvais démarrage de juillet (+30 % en septembre par exemple).

Cette évolution est également source de satisfaction et surtout d’encouragement, et pour cause : en période de pointe, les hébergements sont quasiment à saturation. Le développement de la destination passe donc par l’accroissement du taux de remplissage avant et après la saison, au bénéfice des hébergeurs mais aussi de l’ensemble des activités touristiques du territoire.

 

Un autre fait marquant a sans doute pesé dans ces bons résultats. Il s’agit du transfert du siège de l’office de tourisme à Hauterives, à proximité du Palais idéal du facteur Cheval et de ses 165. 000 visiteurs par an.

Cette décision stratégique prise par la communauté de commune fin 2014 a, semble-t-il, montré tout son intérêt dès cette première saison. Ouvert fin mai, le nouvel office de tourisme a accueilli 10 646 visiteurs de juin à août, soit 20 % de plus que l’été précédent dans ses locaux provisoires. C’est un chiffre plus de cinq fois supérieur à la fréquentation moyenne de l’office lorsque son accueil était à Saint-Vallier.

 

Surtout, alors que 80 % des visiteurs de l’office à Saint-Vallier étaient des locaux, ceux d’Hauterives sont des touristes extérieurs au territoire à plus de 90 %. Le nombre de touristes accueillis à Hauterives est donc, en réalité, près de 25 fois supérieur. La situation du nouvel accueil à Hauterives, la qualité de son aménagement, ses équipements numériques, la variété des espaces proposés… ont non seulement permis d’augmenter sa fréquentation mais aussi de retenir les visiteurs et de les séduire en leur faisant découvrir l’offre touristique du territoire sous toutes ses facettes.

 

Frédéric Rolland


Retrouver l'article complet dans l'édition du 2 Décembre 2017
AUSSI A LA UNE
LA UNE
de la semaine