L'Echo Drôme-Ardèche > Actu
Actu
Valence Romans Agglo et la Région AURA contractualisent leur ambition commune
Publié le 10/02/2018
Valence Romans Agglo et la Région AURA contractualisent leur ambition commune

Chatillon Saint-Jean - Jeudi 8 février, Brice Hortefeux et Nicolas Daragon ont signé le Contrat Ambition Région (CAR) approuvé lors de la commission permanente fin septembre 2017. Ce dispositif initié par la nouvelle majorité emmenée par Laurent Wauquiez va permettre de financer pour partie au cours des 3 prochaines années la réalisation de 28 projets disséminés sur 19 communes pour un montant global d’un peu plus de 9 millions d’euros. En parallèle, 1,2 million d’euros sera affecté - au titre des plans « ruralité et Bourg-centre » - aux projets non retenus dans le cadre du CAR. Soit un total de 10,2 millions d’euros pour 70 projets.

 

Lorsqu’il fut élu à la tête de la toute nouvelle Région Auvergne-Rhône-Alpes dans les premiers jours de janvier 2016, Laurent Wauquiez avait aussitôt annoncé son intention de toiletter de nombreux dispositifs mis en place par ses prédécesseurs afin de les rendre davantage efficients, c’est-à-dire moins coûteux dans leur fonctionnement mais aussi plus lisibles et plus simples à mettre en œuvre.

Parce qu’ils ne répondaient pas à ces critères et qu’ils étaient de plus considérés comme trop éloignés des préoccupations locales, les CDDRA (Contrats de Développement Durables Rhône-Alpes) mis en place par la précédente majorité font partie des dispositifs supprimés par les nouveaux locataires de Confluence.

 

Pour les remplacer, la Région a alors créé un tout nouveau « produit » : les Contrats Ambition Région. (CAR) pour les amateurs d’acronymes).

Ce « véhicule » repose notamment sur une notion de contractualisation en direct avec les EPCI, ce qui implique que les collectivités qui portent un projet peuvent ainsi s’adresser directement à la Région en s’affranchissant des différentes strates.

Autre avantage mis en avant par la Région : après qu’il ait été débattu en commission, le montant de l’enveloppe global alloué au CAR est fixé dès le départ et ce pour une durée de 3 ans.

 

Un conseiller régional de proximité (en l’espèce, Nicolas Daragon en ce qui concerne le territoire de l’agglo valentino-romanaise) est lui chargé de l’incarner et au-delà, de l’animer, sachant que les CAR ont vocation à coordonner l’ensemble des aides techniques et financières apportées par la Région sur un territoire déterminé afin d’accélérer la réalisation de projets et d’équipements concrets qui vont apporter de véritables services aux habitants et aux entreprises.

 

Quand l’Agglo monte dans le CAR

 

Approuvé lors de la commission permanente fin septembre 2017, le CAR régissant l’intervention de la Région à l’échelle du territoire de Valence-Romans Agglo a officiellement été signé ce jeudi en fin de journée, préalablement à la tenue d’un Conseil communautaire.

 

Brice Hortefeux (ancien Ministre et actuel vice-président à la Région délégué à l’aménagement du territoire) et Nicolas Daragon (agissant, dans ce cadre, en tant que Président de l’Agglo) ont ainsi paraphé un document qui prévoit que la Région va soutenir la réalisation de 28 projets répartis sur 19 communes pour un montant total de 9,058 millions d’euros.

 

Parmi les projets retenus figurent notamment la construction d’une école élémentaire à Besayes, l’extension du centre Culturel F.Mitterand à Bourg-de-Péage, la rénovation et la mise en accessibilité de bâtiments publics dans les communes de Jaillans, Chabeuil, Upie et Bourg-Lès-Valence, l’extension de la médiathèque de st Marcel-Lès-Valence et la requalification d’équipements sportifs et de loisirs sur les communes de Portes-Les Valence, Romans et Valence.

 

L’on peut également citer parmi les projets retenus la création d’un service de restauration scolaire commun à plusieurs villages, la construction d’une nouvelle mairie à Génissieux ou bien encore l’extension du multiservices à Montvendre, entre autres.

La création de la médiathèque sur le site Latour-Maubourg (Valence), la réalisation d’un parc urbain à la Cartoucherie (Bourg-Les-Valence), la restauration de la Tour Jacquemart (Romans) font également partie des projets qui seront subventionnés

 

Un bonus de 1,18 million d’euros

 

Un bonheur n’arrivant jamais seul, la signature de ce Contrat Ambition Région s’accompagne de deux bonus d’un montant total de 1,188 million d’euros : le plan de ruralité et le plan Bourg-Centre.

Des dispositifs sensiblement similaires qui, dans un souci de complémentarité et d’équité, vont permettre de subventionner des projets n’entrant pas dans le champ du CAR.

 

Globalement, ce sont donc 70 projets que la Région va soutenir dans les 3 ans à venir à l’échelle de Valence-Romans Agglo pour un montant légèrement supérieur à 12 millions d’euros.

 

Invité à s’exprimer avant de signer le contrat, Brice Hortefeux considère que les CAR constituent une réponse pertinente face aux inquiétudes exprimées par les collectivités confrontées à la baisse des dotations dont elles sont l’objet. Pour Marie-Pierre Mouton, les CAR arrivent au bon moment et constituent le carburant nécessaire pour la réalisation de projets qui vont servir l’économie locale et l’emploi. « Ce CAR va permettre de renforcer la cohésion au sein de l’agglo et de bénéficier de l’appui de la Région. Nul besoin de se ressembler pour se rassembler » estime pour sa part Nicolas Daragon.

 

Frédéric Rolland

AUSSI A LA UNE
LA UNE
de la semaine